Skip to content

LokimoAI

2 mois après, l'impact de la crise sanitaire sur l'immobilier vu par les données

coronavirus, immobilier, data, crise2 min read

Depuis le 11 mai, la France vit sa première phase de déconfinement, avec la relance progressive de nombreuses activités et opérations. Bien que la crise sanitaire ne soit pas encore terminée, les français tentent de retrouver leur quotidien d’avant, et notamment leurs projets immobiliers. Au début du mois d’avril, nous vous avions présenté des éléments d’analyse sur l’impact de la crise dans le secteur de l’immobilier. Nous vous proposons de voir ce qu’il en est à présent.

L’impact sur la demande

Côté demande, les recherches concernant l’achat de biens repartent bon train. La période de confinement avait observé une mise en pause des projets immobiliers, mais on aperçoit une augmentation progressive des recherches, avec des chiffres qui recommencent à atteindre ceux de la période post-confinement.

L’émergence de nouveaux critères chez les acheteurs

On constate également une forte augmentation des recherches concernant les achats de maison. Les français semblent en ce moment être à la recherche de biens avec davantage d’espace et de commodités (jardin, balcons…). Signe que le confinement est sûrement en train de changer les exigences et critères des acheteurs. Sur la courbe ci-dessous, on constate l’écart graduel qui se crée entre la recherche d’achat pour les maisons et celle pour les appartements, qui se suivaient de près avant la crise. A présent, il y a près de 2 fois plus de recherches pour les maisons.

Enfin, les recherches d’achat de maisons se sont davantage manifestées dans les régions d’Île-de-France, Aquitaine et Limousin. Les zones rurales font l’objet de l’intérêt de nombreux citadins qui souhaitent retrouver les espaces verts.

L’impact sur l’offre

Concernant l’offre, nous avons observé l’évolution du nombre d’annonces de ventes et locations de biens sur les 3 derniers mois, et les chiffres repartent également à la hausse.

L’impact sur la construction

La plateforme Lokimo cherche, agrège et traite des données en rapport avec un grand nombre de programmes neufs en France métropolitaine.

Nous nous étions précédemment penchés sur les dates de livraisons de programmes neufs, dont 7,5% avaient été retardées de 3 mois début avril. Aujourd’hui, sur l’ensemble des programmes neufs que nous suivons, 10% ont été retardés, avec des dates de livraisons repoussées jusqu’à 6 mois, bien que la majorité des reports soit toujours de 3 mois en valeur médiane.

La boîte indique la fourchette du nombres de jours de report à laquelle la majorité des programmes appartient.

Suivez-nous sur LinkedIn pour ne rien manquer de nos prochaines analyses.

© 2020 by LokimoAI. All rights reserved.